mardi 20 juin 2017

Sauvegarder votre roman



Ceux qui me suivent régulièrement savent que mon pauvre ordinateur a rendu l’âme il y a peu. Panne de disque dur. Ce fut moche, soudain, imprévisible. Le matin, il marchait tout à fait normalement, le soir toutes les données étaient perdues. La catastrophe ! Mon ordinateur, c’est en quelque sorte mon deuxième cerveau. Il contient toute ma vie : mes cours, ma liste de livres à lire, des brouillons d’articles pour le blog, des copies de mes papiers administratifs… Et surtout, les fichiers de mes romans, terminés ou en cours. Heureusement pour moi, j’ai une confiance toute relative dans les systèmes informatiques ( même si pour le coup, cette panne là, je ne l’avais pas vu venir), je sauvegarde donc régulièrement les trucs importants sur différents supports. Les pertes sont donc limitées, même si j’ai quand même perdu un mois de travail. J’avais écrit de super scènes en plus, SNIF 😿… Mais bon, je ne vais pas trop me plaindre, les choses auraient pu être bien pires.



Alors, où sauvegarder vos précieux fichiers pour éviter la méga-catastrophe ?


NB : Ceci n’est pas un article sur comment protéger votre roman du plagia. Si le sujet vous intéresse, j’en écrirai un autre qui traitera de ce problème.



Les supports physiques : 


Clé USB / Disque dur


On en trouve maintenant des supports avec de bonnes capacités de stockage à des prix tout à fait raisonnables. Pour exemple, j’ai dû payer ma clé de 16 gigas moins de quinze euros. Vous pouvez en remplir des pages de fichier texte avant d’atteindre 16 gigas. Les disques durs externes sont un peu plus chers, mais ils peuvent contenir beaucoup plus de données. Si c'est juste pour sauvegarder votre roman, ce n'est peut-être pas la peine d'investir là-dedans. Mais si vous avez d'autres fichiers à stocker, notamment des vidéos, cela peut-être un choix intéressant. À vous de voir selon vos besoins

Avantages :


  • La sécurité (relative) : Contrairement aux plateformes de stockage en ligne, vous savez où sont stockés vos fichiers. De quoi rassurer les angoissés du vol de données. 
  • Accès pérenne : On rejoint un peu le premier point. La clé USB vous appartient contrairement aux espaces de stockages en ligne pour lesquels vous êtes en quelque sorte locataire et dont le propriétaire peut décider à tout moment de rompre le bail. 
  • Grosse capacité de stockage : Enfin, ça dépend du support que vous choisissez.


Les limites :


  • Le prix : Même si 15 euros, cela reste très raisonnable. Il faut quand même mettre la main à la poche. Je ne parle pas des disques durs externes. 
  • Le risque de perte ou de destruction : La clé USB, comme le disque dur, peut être victime du même virus que votre ordinateur. De plus, une clé USB, c’est petit. Si vous êtes un peu tête en l’air comme moi, vous courez un grand risque de la perdre, surtout si vous l’utilisez pour travailler sur plusieurs ordinateurs ( c’est vrai que si elle reste branchée à votre ordinateur le risque est minime ). Pour exemple, j’ai perdu la mienne quelques jours avant que mon ordinateur tombe en panne. Quand le sort s’acharne... 😿 Quant au disque dur externe, et bien si votre appartement prend feu, il y passera aussi. Quoi ?! Je pense toujours au pire ! Non, je suis juste prévoyante. Du moins, j’essaye 😉. 

Les espaces de stockage en ligne :



L’idée est assez simple. Comme vous pouvez louer un garde-meuble ou un coffre à la banque, vous pouvez aussi faire héberger vos fichiers sur des serveurs qui ne vous appartiennent pas. Bien que peu écologique comme système ( j'ai appris dernièrement qu'il était moins écologique de stocker ces cours en ligne que de les imprimer ou de les prendre sur papier), il existe un grand nombre de solutions fiables et le plus souvent gratuites. Je vais vous en présenter quelques-unes. Bien sûr, je n’ai pas la prétention d’être exclusive. Alors si vous avez des astuces à partager, n’hésitez pas à la faire en commentaire.

Le mail


On n’y pense pas toujours, mais s’envoyer un fichier par mail est la solution la plus simple de sauvegarder un fichier. Il suffit pour cela de mettre le document que l’on souhaite conserver en pièce jointe et de s’envoyer un gentil message. Petite astuce, si vous souhaitez vraiment utiliser votre adresse mail pour stocker des fichiers de manière plus ou moins permanente, pensez à créer des dossiers pour les ranger où ils seront vite perdu dans la masse.

Les avantages :


Simple et gratuit


Les limites :


Certaines boîtes mail limitent la taille des pièces jointes. De même, comme la plupart des espaces de stockage en ligne, la plupart des boîtes mail ont une capacité à ne pas dépasser au risque de ne plus recevoir vos nouveaux mails. Une astuce pour contourner ces problèmes, compresser vos fichiers.

Les clouds


Dropbox, OneDrive, Google Drive, iCloud Les solutions sont nombreuses. Personnellement, j’utilise Google Drive et, dans une moindre mesure, OneDrive. Comme ils se ressemblent tous, je vais rapidement vous présenter les avantages et les limites de ce système avant de m’attarder sur les fonctionnalités propres à Google Drive qui, perso, reste mon chouchou.

Les avantages :



  • Gratuit dans une certaine limite ( 15 Gigas pour OneDrive et Google Drive)
  • Un accès à vos documents sur n’importe quels appareils


Les limites :


Au risque de me répéter, les systèmes de sauvegarde en ligne ne sont pas entièrement sécurisés. Il y a toujours le danger de se faire hacker ( remarquez sur votre ordinateur aussi), mais au risque de jouer les rabat-joies,exception faite des JK Rowling et autres auteurs à succès, c’est un tel travail de faire publier son roman, le tout pour ramasser des clopinettes à la fin, qu’il faudrait être vraiment idiot pour voler le roman d’un auteur débutant. Pour vos romans déjà publiés, si vous avez cette chance, c'est une autre histoire. De toute manière, cela reste mon avis personnel et les risques sont quand même assez minimes. Il ne faut pas oublier que toutes ses boîtes font leur chiffre d'affaires là-dessus. Elles ont donc grandement intérêt à sécuriser leur système. Un vol massif de donnée ne fait jamais bonne presse. Un problème plus grave à mon sens est que l'hébergeur de vos données peut décider du jour au lendemain d’arrêter ce service ou de le rendre payant. Rien ne vous garantit alors de pouvoir récupérer vos fichiers.

Google drive


Alors, pourquoi faire un zoom sur Google Drive ? Et bien tout simplement parce que c’est celui que j’utilise et que je peux dire qu’il a vraiment changé ma façon de travailler, notamment au niveau scolaire. 


Aparté 1 : Pour les étudiants, Google Drive pour les travaux de groupe, c’est vraiment super. Essayez-le et vous verrez. Depuis que je l'ai découvert, je l'utilise en permanence et j'ai converti pas mal de mes camarades.


Aparté 2 : Non, je ne suis pas sponsorisé par Google. Enfin, s’ils veulent me donner un peu d’argent, je n’ai rien contre, mais pour le moment, ce n’est malheureusement pas le cas.


Alors oui, c’est un outil du grand méchant Google qui fait son beurre en vendant nos données personnelles. Et alors ? Si on en est conscient, où est le problème ? Personnellement, je suis une grande fan des outils proposés par Google ( vous lisez d’ailleurs un blog hébergé par Google) et, comme à vingt-trois ans cela fait un moment que j'ai compris que rien n'était totalement gratuit ,du moins pas avec les grandes firmes comme Google, je suis consciente que pour ne pas avoir à débourser un sou pour ces services, il faut consentir à quelques sacrifices. Parallèlement, je suis aussi une grande adepte du logiciel libre ( donc à l'extrême opposé en termes de mentalité, mais tout aussi gratuit. Je dois être un peu radine sur les bords). Il faudra d'ailleurs que je vous fasse un article sur pourquoi j'utilise LibreOffice et Gimp au lieu de Word et Photoshop, car c'est un sujet qui a suscité de vifs débats dans ma classe : Doit-on envoyer un fichier au format doc, car la plupart des gens utilisent Word ou au format odt, car techniquement toute personne peut le lire en téléchargeant gratuitement Libre Office. J'ai mon avis sur la question, vous vous doutez sans doute lequel, mais je vous laisse méditer là-dessus. 

Mais, je m'égare. Revenons à ce qui nous intéresse, Google Drive.

Qu’est-ce qu’il a de plus que les autres :


  • Un espace de stockage gratuit ( jusqu’à 15 gigas) sur lequel vous pouvez stocker tout type de fichier. Bon jusque-là, rien de vraiment révolutionnaire, les autres le font aussi. 
  • Une suite bureautique sur laquelle vous pouvez travailler directement à partir du Drive seul ou à plusieurs. C’est le vrai plus du Drive de Google, qui, a ma connaissance, est le seul qui permet de travailler à plusieurs simultanément sur un document. Bon, pour votre roman, je ne suis pas sûre que cela apporte grand-chose contrairement aux travaux en groupe à l’école ou à la fac. L’autre intérêt de travailler sur un Google Docs est que celui-ci sauvegarde automatiquement vos fichiers ( du moins, si vous avez une connexion internet à peu près correcte ce qui n’est pas vraiment mon cas en ce moment). Finis les pétages de plomb parce que votre ordinateur a subitement décidé de redémarrer alors que vous veniez d’écrire la scène du siècle et que, bien entendu, dans l'enthousiasme du moment vous avez oublié de cliquer sur la petite disquette bleue de votre traitement de texte
  • La synchronisation avec les autres outils Google ( + un certain nombre d’autres applications). Vous pouvez par exemple enregistrer un fichier qu’on vous a envoyé par mail directement dans le Drive au lieu de le télécharger sur votre ordinateur, créer une carte des lieux de votre roman avec Google myMaps ou encore ouvrir la carte heuristique que vous ne manquerez pas de créer pour votre roman sans être obligé de passer par le site de l’application de mind mapping.

Ce que Google Drive ne fait pas ou mal



  • La synchronisation avec des fichiers créés directement sur votre ordinateur ( avec Word par exemple) . Contrairement à Onedrive où vous pouvez enregistrer les documents créés sur votre traitement de texte sans passer par internet, simplement en les plaçant dans le dossier Onedrive sur votre ordinateur, il vous faudra, si vous utilisez Google Drive, les télécharger manuellement sur votre espace de stockage. 

Bilan : Comme vous le voyez, il existe de multiple façon de sauvegarder le fichier de votre roman et cela à moindre coût. Alors, jouez la carte de la sécurité et n’hésitez pas à en utiliser plusieurs. On n’est jamais trop prudent. Et cela serait vraiment trop bête de perdre le fruit de votre travail alors qu'il existe des solutions simples pour l'éviter.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire